SOSEAR

SOCIETE SENEGALAISE D’ANESTHESIE REANIMATION DE MEDECINE D’URGENCE

Actualités

Journée Mondiale de L'Anesthésie

16 Octobre

36é congrès de la SARAF
Société africaine d’Anesthésie-réanimation d’Afrique Francophone

8é congrès de la SOSEAR
Société sénégalaise d’anesthésie-réanimation et de médecine d’urgence

Président du comité local d’organisation

Chers collègues, Chers amis, Sous l’égide du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale (MSAS) et de la Faculté de Médecine de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD), le Sénégal a l’honneur d’accueillir à Dakar du 24 au 26 novembre 2021 le 36e Congrès de la SARAF. Nos remerciements vont à nos maîtres qui ont tout mis en œuvre pour que ce congrès se perpétue depuis 1983, date du 1er congrès de la SARAF.

Dr DIOP Massamba Sassoum
Le 20.08.2021

Président de la commission scientifique

Chers Confrères. Après une trêve inédite d’une année, la famille des anesthésistes-réanimateurs et des médecins urgentistes d’Afrique francophone se retrouve à Dakar du 24 au 26 Novembre 2021 pour le 36éme congrès de la SARAF. Seront abordées au cours de ce congrès des questions qui nous interpellent régulièrement dans divers domaines de l’anesthésie dont l’anesthésie pédiatrique, obstétricale, digestive, neurochirurgicale, les situations critiques per-opératoires et l’analgésie post-opératoire.

Pr Mamadou Diawo Bah
Le 20.08.2021

Quelques astuces

intubation d'un patient Covid positif
Habillage et déshabillage
Dr Massamba Sassoum
Mot du Président du comité local d’organisation

Chers collègues, Chers amis,

Sous l’égide du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale (MSAS) et de la Faculté de Médecine de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD), le Sénégal a l’honneur d’accueillir à Dakar du 24 au 26 novembre 2021 le 36e Congrès de la SARAF.

Nos remerciements vont à nos maîtres qui ont tout mis en œuvre pour que ce congrès se perpétue depuis 1983, date du 1er congrès de la SARANF.

Le contexte de la pandémie à COVID 19, a malheureusement contraint à l’annulation du Congrès de 2020 qui devait se tenir au Bénin. Pour cette raison, le Sénégal ne pouvait pas rater le rendez-vous de 2021, et propose pour plus de sécurité un congrès bimodal.

Nous tenons à présenter nos sincères condoléances à toute la communauté d’anesthésie-réanimation et de médecine d’urgence africaine pour les pertes subies lors de cette pandémie.

Nos vives félicitations vont à tous les médecins anesthésiste-réanimateur et médecins urgentiste qui se donnent corps et âme depuis près de deux ans dans cette lutte continue et perpétuelle contre le Sars-Cov 19.

Cette pandémie a mis en exergue l’importance de notre spécialité, souvent discrète aux yeux des profanes et des autorités de nos pays. Elle doit tenir un rôle majeur dans les politiques de santé de nos pays.

Par ailleurs, dans ce contexte mondial de changements climatiques et de ses impacts sur notre planète, nous devons rester mobiliser pour faire face aux futures épidémies et/ou catastrophes.

Ainsi, le Congrès de la SARAF nous offre l’opportunité de :

  • Développer notre spécialité par le maintien d’un haut niveau de connaissances,
  • De contribuer à régler le déficit en médecins anesthésiste-réanimateur et médecins urgentiste sur notre continent, en rendant notre spécialité plus attractive grâce à la formation et le recrutement des jeunes médecins anesthésiste-réanimateur et médecins urgentiste.

Tous ces efforts ont pour but, de veiller et de sécuriser nos populations en Afrique sur le plan sanitaire : la santé étant un des trois piliers de développement d’un pays. 

Le congrès va regrouper de nombreux spécialistes d’Afrique, d’Europe et des Antilles. La richesse acquise par le croisement de ces différents spécialistes à Dakar, nous permettra d’actualiser nos connaissances, d’améliorer nos compétences, dans une spécialité qui est en perpétuelle évolution.

C’est dans cette perspective d’amélioration continue de nos compétences que, sera organisé un pré-congrès avec des thèmes adaptés à notre contexte africain, ainsi qu’à l’actualité mondiale : la Neuro-réanimation, la Ventilation, et l’échographie en réanimation

Nous avons tenu à faire ce congrès au musée des civilisations noires car symbolique à plus d’un titre :

  • Le musée des civilisations noires restaure le rôle de l’Afrique comme étant le berceau de l’humanité et dans son apport à la science
  • Le musée des civilisations noires nous permet une introspection en allant à la découverte des civilisations noires souvent oubliées.

Nous remercions les autorités sénégalaises, au premier chef le Président de la République du Sénégal, son excellence Macky SALL et son gouvernement pour leur soutien et leur accompagnement, afin que le Sénégal à travers  la SOSEAR puisse tenir ce congrès.

Nous espérons que ce congrès, après des moments très perturbés sera l’occasion de retrouvailles chaleureuses et d’échanges scientifiques haute facture.

Pr Mamadou Diawo Bah
Mot du Président de la commission scientifique

Chers Confrères.

Après une trêve inédite d’une année, la famille des anesthésistes-réanimateurs et des médecins urgentistes d’Afrique francophone se retrouve à Dakar du 24 au 26 Novembre 2021 pour le 36éme congrès de la SARAF.

Seront abordées au cours de ce congrès des questions qui nous interpellent régulièrement dans divers domaines de l’anesthésie dont l’anesthésie pédiatrique, obstétricale, digestive, neurochirurgicale, les situations critiques per-opératoires et l’analgésie post-opératoire.

Dans le domaine de la médecine d’urgence et de la réanimation son continuum, les échanges porteront essentiellement sur des aspects de l’arrêt cardiaque, de l’infarctus du myocarde, de la traumatologie, de l’infectiologie, de la souffrance neurologique, de la défaillance rénale et de la ventilation mécanique.

Comme les années précédentes, et si besoin en était, la sécurité de la pratique de l’anesthésie-réanimation dans nos conditions d’exercice sera abordée.

Meilleur moment ne saurait être trouvé pour faire le focus sur le burn out dans notre spécialité, tant nos personnes sont éprouvées dans leur entièreté par la situation qui prévaut actuellement.

Au total, plus d’une quarantaine de conférences seront animées durant ces 3 jours.

A travers des communications orales, nombreux de nos collègues pourront partager avec l’ensemble de la communauté les résultats des travaux menés dans leurs pays respectifs.

Le volet pratique du congrès se déclinera durant 3 jours sous la forme d’ateliers portant sur l’ALR échoguidée, la gestion des voies aériennes et la FAST-Echo.

En espérant vous comptez parmi nous, nous vous attendons avec impatience à Dakar.

A bientôt.